AX25 sous Linux Debian et dérivés (MAJ)

Depuis mon dernier article j’ai fait évoluer mon installation APRS. Celle-ci tourne à présent sous Voyage Linux 0.9-rc2 qui est basée sur la dernière Debian à savoir Debian Wheezy. Outre le kernel 3.6.9 cette version de Voyage Linux apporte aussi dans ses dépôts les versions 0.0.12-rc2 de libax25 et 0.0.10-rc2 de ax25-tools; il a donc fallu mettre mes différents scripts à jour.

La suite de l’article présuppose un système Debian installé et fonctionnel et un accès root. Toutes les manips se font en tant que root et en ligne de commande. Comme d’habitude cet article n’a pas vocation à être un didacticiel complet mais un petit mémo afin d’archiver mon travail :). Si vous avez des questions vous pouvez les poser via les commentaires de l’article.
Lire la suite …

Un digipeater APRS sous Debian

Faisant suite à mon précédent article sur la configuration de la couche ax25 sous Debian, voici un article/mémento sur la mise en place d’un digipeater APRS sous debian.

Encore une fois, cet article ne se veut pas être un tutoriel exhaustif mais est une façon pour moi d’archiver et de documenter ce que je fais en en faisant profiter la communauté. Ici encore, il vous faut quelques connaissances de base des systèmes Linux et connaitre l’éditeur VI. Je suppose aussi que vous avez un système Debian ou un des nombreux dérivés (Ubuntu, Voyage …)
Toute les manips se font en tant que root et en ligne de commande !

Comme j’aime bien être à contre courant (on ne se refait pas) je ne vais pas utiliser le sacro-saint Digined, mais un logiciel peu connu APRX. APRX a d’abord été développé comme une simple iGate puis a évolué vers un digi complet. Lire la suite …

AX25 sous Debian et dérivés

Il y a une mise à jour de cet article disponible ici.

Il existe une ribambelle d’articles expliquants comment configurer ax25 sous Linux. Quasiment aucun de ceux que j’ai pu lire expliquent comment passer votre TNC en mode KISS ou bien comment lancer des programmes lorsque l’interface ax25 devient active.

La lecture de cette article présuppose des connaissances de base dans Linux, un système Linux fonctionnel et connecté au web pour télécharger les paquets ad-hoc ainsi que la maitrise de l’éditeur VI. La distribution que j’ai utilisé ici est Voyage Linux. C’est une distribution basée sur la dernière Debian stable et sans aucune interface graphique. Elle a l’avantage de tourner sur des machines très économes en énergie comme ces client légers Fujitsu Siemens.

Ces manips sont suceptibles de fonctionner sous toutes les distributions basées sur Debian, comme Ubuntu, XUbuntu etc… Lire la suite …